J. Mario PÉROUSE (Clermont-Ferrand, 1880 - id., 1956)

L’identité de J. Mario Pérouse s’ouvre avec cette initiale mystérieuse. En réalité, le peintre est né avec les prénoms de Marius Marie Joseph, qu’il détestait au point de s’en défaire ou de les déformer. Quant à « Pérouse », patronyme tout à fait authentique de l’artiste, il évoquait surtout pour ses contemporains auvergnats la liqueur le « Goudron Pérouse ».

Natif de Clermont-Ferrand et passionné très jeune par la peinture, il est rapidement encouragé a développer ses aptitudes artistiques. Il expose en 1909 à l’union artistique d’Auvergne où sa production est jugée novatrice.

Après sa mobilisation en 1914, malade et épuisé, il cherche du repos et sa convalescence l’amène à Murol en 1917. Proche de l’abbé Boudal et surtout de Charreton qui “l’encourage vivement à persévérer”, il s’adonne surtout à la peinture de paysages mais fera aussi de l’illustration de livres.

Il est à l'origine de l'esquisse (ci-dessous) devenu le logo du musée, sur laquelle on distingue 
Léon Boudal ouvrant la marche, suivi de Victor Charreton avec son support favori le carton, Adolphe Rey l'aquarelliste, l'étourdi Henri Moinier perdant son matériel, et Pérouse lui-même avec sa pipe.


L’Ecole de Murols en marche, 1918


Cliquez sur les vignettes pour voir des œuvres de J. Mario Pérouse.