Abbé Léon Boudal


Curé de Murol de 1890 jusqu'à  sa mort.

Il est le rassembleur des peintres, il sait les accueillir  et suite à sa rencontre avec Victor Charreton puis Vladimir de Terlikowski est née l'école des peintres de Murol(s).











 

Biographie de Léon Boudal

Sébastien Benoît Léon Boudal est né à St Dier d'Auvergne le 23 janvier 1858.
Fils de meunier il est l'aîné de deux sœurs et un frère.
Dès son jeune âge il manifeste de bonnes dispositions pour les études aussi ses parents nourrissant des ambitions pour leur aîné le confient à des grand-tantes à Riom. Toute sa vie il évoquera avec tendresse ces demoiselles Allègre et leur maison proche de N.D. du Marthuret.
En classe chez les Pères Maristes il entre d'abord au Petit Séminaire de Cellule puis au Grand Séminaire de Montferrand. Il est ordonné prêtre en 1881.
Après avoir été vicaire à Chambon sur Lac puis à Volvic il est nommé curé de Murol(s) le 7 juin 1890.
Bien installé dans sa paroisse et toujours passionné par la peinture et les beaux paysages, il se lance également dans l'exploitation  des richesses géologiques et historiques de Murol et sa région.
Il entreprend de peindre entièrement son église. Il a pour habitude de porter ses pinceaux à la bouche ce qui lui vaut une intervention chirurgicale. Une dispense sera demandée pour le port de la barbe afin de cacher la cicatrice laissée par cette intervention mais sans doute aussi pour se rapprocher des ses confrères peintres.
En 1910 il rencontre Victor Charreton puis Wladimir de Terlikowski pour créer l'École de Murol(s) qui réunira de nombreux peintres venus de toute la France et même de l'étranger, pour la beauté des paysages enneigés.
En 1912 il crée le premier Syndicat d'Initiative dont il sera le président.
Vénéré ou estimé de tous les Murolais il décède le 23 août 1934 dans le presbytère dont il venait tout juste d'achever la construction.
Il repose au cimetière de Murol.


Cliquez sur les vignettes pour voir des œuvres de l’abbé Boudal :

Voir aussi l’exposition temporaire qui lui a été consacrée au musée en 2003.